• un microscope surpuissant pour aider les naissances...

    ci dessous, un article paru dans le Républicain Lorrain à propos de l'AMP de Metz Ste Croix... AMP où nous sommes suivis...

     

    http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2012/03/24/un-microscope-surpuissant-pour-aider-les-naissances

    Plus de 5 000 enfants ont vu le jour depuis l’ouverture du centre, en 1987. Aujourd’hui sous l’autorité du CHR Metz-Thionville, le Centre d’assistance médicale à la procréation de Metz n’en finit pas de donner naissance à de jolis petits bouts de chou. Le dernier en date, Aissa, a d’ailleurs poussé son premier cri jeudi, à l’hôpital-maternité de Metz, dont l’activité AMP a été initiée en 1982 par le D r Jean-Pierre Ragage et qui, outre le don d’ovocytes, pratique des inséminations, avec sperme du conjoint ou d’un donneur (IAC, IAD), et des fécondations in vitro avec ou sans micro-injection (FIVc ou ICSI).

    « Nous avons déjà différentes techniques à notre disposition pour traiter la stérilité, confirme le D r Thérèse Schweitzer, clinicienne. Mais depuis plusieurs mois, nous disposons d’un nouveau microscope très performant ».

    Car au lieu de grossir 400 fois, l’outil acquis pour 80 000 € le fait à x10 000 ! Cet appareil, utilisé dans le cadre d’une fécondation in vitro IMSI (Injection intra-cytoplasmique de spermatozoïdes morphologiquement sélectionnés) permet de mieux détecter les anomalies du spermatozoïde prélevé et donc d’effectuer une sélection pointue. Sous certaines indications toutefois, puisque cette technique n’est employée qu’après les échecs inexpliqués de deux tentatives d’ICSI. « Ce procédé est en effet très chronophage », confie le D r Christiane Wittemer, biologiste, qui a toutefois suivi une vingtaine de patientes ces derniers mois en FIV IMSI. La petite fille, née jeudi, est le premier enfant directement issu de l’activité FIV IMSI du Centre d’assistance médicale à la procréation de Metz, le seul des quatre centres lorrains à se servir d’un microscope aussi puissant.

    Arsenal thérapeutique

    Alors que les problèmes de fertilité et de stérilité touchent de plus en plus de couples, pour diverses raisons (addictions, âge avancé de la femme dès 37,5 ans, obésité, facteurs environnementaux…), les médecins se dotent d’un arsenal thérapeutique et de techniques adaptées à chaque patient. En 2011, le centre AMP de Metz a ainsi pratiqué 697 fécondations in vitro et 441 transferts d’embryons congelés. « Infertilité ou stérilité signifie une difficulté à concevoir des enfants malgré des rapports sexuels réguliers et fréquents sans contraception sur une durée d’au moins deux ans, rappelle le D r Schweitzer. Mais aujourd’hui, certains couples consultent au bout de six mois ! Dans 30 % des cas, la stérilité provient d’un facteur féminin et dans 20 % d’un facteur masculin. Les plus courantes sont les infertilités mixtes, associant les deux. Mais une partie (10 %) des stérilités reste inexpliquée ».

    Déterminer la cause de l’infertilité permet de définir la technique d’AMP la plus appropriée à proposer au couple.

    Ludovic BEHRLÉ.

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :